Les quatre saveurs élémentaires

Le sucré

  • semble se percevoir sur le bout de la langue (la supposition voulant que les saveurs soient senties à des endroits précis de la langue est fausse
  • se perçoit immédiatement
  • la sensation atteint son maximum après deux secondes et disparaît après dix secondes

Interprétation: sucrée est amplifiée par l’alcool. Par conséquent, une bière au titre alcoolique plus élevé nous paraîtra plus sucrée. Le sucré donne à la fois des éléments de souplesse, de gras et moelleux. C’est la saveur la plus primitive (appréciée dès les premiers jours de la vie d’un nourrisson). La perception des sucres diminue dans le temps.

L’acide

  • semble se percevoir sur les côtés et au-dessous de la langue
  • se perçoit rapidement
  • persiste comme la saveur salée
  • perception différente selon la production salivaire variable (1 à 15) d'un individu à l'autre
  • s'exprime aussi en pH (potentiel hydrogène)

Interprétation l’acidité donne de la fraîcheur en bouche

Le salé

  • se perçoit rapidement dans toute la bouche
  • fait saliver
  • persiste davantage que le sucré
  • saveur salée communiquée par les sels minéraux. Saveur souvent masquée par les autres saveurs
  • le caractère salé est très rarement détecté dans une bière

Interprétation la saveur salée donne de la fraîcheur et relève la sapidité

L’amer

  • lent à se développer
  • on a l'impression de la percevoir sur la partie postérieure de la langue
  • augmente et persiste longtemps

Interprétation l'amertume s’associe souvent à une sensation d’astringence liée aux tanins (ex: dans le houblon)